La pose de « yoyo » ou de diabolos dans les conduits auditifs des petits (et parfois des moins petits) se révèle un petit événement qui marquera les esprits de la famille.

Ces petits objets placés dans le conduit auditif sont appelés de manière plus scientifique drains transtympaniques. Leur pose nécessite une petite intervention qui nécessitera tout de même une anesthésie générale de quelques minutes.

drain transtympanique

Drains transtympaniques : prêter l’oreille !

 

A ne pas oublier : le petit cadeau pour l’enfant pour avoir surmonté brillamment cette épreuve !

Drains transtympaniques : parencentèse, fonction et matière

Les drains transtympaniques ne peuvent se poser qu’après avoir pratiqué une petite ouverture au niveau du tympan. Ils sont prescrits pour contrecarrer les effets d’une otite séro-muqueuse tenace.

Le médecin ORL choisira un des deux types existants de drains transtympaniques en fonction de la durée nécessaire de présence de ceux-ci dans le conduit auditif.

Des drains transtympaniques en matière dure (plastique ou titane) pourront restés en place pendant six mois avant de tomber d’eux-mêmes.

Les drains transtympaniques en silicone sont prévus pour rester beaucoup plus longtemps, souvent plus d’une année et ne pourront être ôtés que par une nouvelle intervention pratiquée par le médecin ORL.

L’intervention pour la pose de drains transtympaniques se pratique en chirurgie ambulatoire et ne nécessite qu’une grosse demi-journée de présence dans la clinique ou l’hôpital.

Publicités