Bien des personnes seules et dépendantes sont obligées de délaisser leur domicile au profit d’un établissement spécialisé. Un handicap trop sévère rend la maison familiale plus du tout adaptée à ces nouvelles contraintes.

Le maintien à domicile reste une solution alternative.

Maintien à domicile : les équipements possibles

Le maintien à domicile consiste à équiper une ou plusieurs pièces de la maison avec du matériel adapté. La cuisine peut par exemple être aménagée avec des meubles réglables en hauteur au moyen d’une télécommande pour laisser le passage d’un fauteuil roulant au-dessous.

La salle de bains peut être équipée avec une baignoire à porte latérale ou un lavabo télescopique. D’autres aménagements plus lourds en terme de coût et de mise en oeuvre existent.

maintien à domicile

Maintien à domicile personnes âgées dépendantes

Un monte-escalier pour accéder aux étages ou un ascenseur individuel intérieur ou extérieur peuvent être envisagés.

Toutes ces solutions de maintien à domicile peuvent en partie être financées par des subventions et aides financières diverses.

Aide au financement du maintien à domicile

Des aides permettant d’aménager une maison pour le maintien à domicile existent.

L’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) est une association qui peut aider à financer l’installation de matériel. La personne bénéficiaire doit être titulaire d’une carte d’invalidité.

Un crédit d’impôt est accordé aux propriétaires effectuant des travaux dans le cadre du maintien à domicile. 25% du montant total de la facture d’aménagement peuvent ainsi être reversés au titre du crédit d’impôt.

Rappelons également que la TVA qui s’applique sur le montant de ces travaux peut être ramenée à 5,5% si le logement concerné est construit depuis plus de 2 ans.

Enfin, l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie) peut être versée sous certaines conditions.

Renseignez-vous auprès de votre mutuelle, de la caisse de retraite dont vous dépendez, du centre des impôts ou de la Sécurité Sociale.

Publicités